MOBILITÉ

Les Voies Lyonnaises, ambitieux réseau cyclable sécurisé devraient permettent de favoriser la mobilité cyclable d’ici à 2030.

Pour les élus en charge du dossier, Les Voies Lyonnaises offrent et offriront aux cyclistes les conditions de sécurité nécessaires, et bénéficieront plus largement à l’ensemble des usagers de l’espace public.
De notre correspondant à Lyon Julien Painlevé

Pour ceux et celles qui ne ne connaissent pas encore le projet “les Voies Lyonnaises” il s’agit tout simplement d’un réseau de pistes cyclables continues et sécurisées destiné à mailler le territoire d’ici à 2030, avec 13 lignes et 355 kilomètres de piste. Un maillage judicieux qui relie les communes de la périphérie au cœur de l’agglomération, mais aussi les villes de la première couronne entre elles.

Lancé en 2021, plus de 6000 personnes ont participé aux concertations sur les nombreux tronçons, histoire d’échanger des idées permettant d’améliorer considérablement le réseau ainsi que son adaptation au plus proche du terrain.

L’idée des élus en charge du dossier est d’améliorer le confort d’autres usagers, comme l’élargissement des trottoirs pour les piétons ou la végétalisation de quartiers. Ce réseau s’inscrit dans le plan en faveur des mobilités actives de plus de 500 millions d’€.

En 2024, c’est plus de 90 km de pistes cyclables sécurisées qui seront livrées.

Bruno BERNARD / Président de Lyon Métropole

D’ici à 2026, plus de 200 kilomètres de pistes cyclables sécurisées devraient être mis en service. Reste toutefois à terminer les concertations pour les 13 derniers kilomètres et surtout à trouver des compromis pour finaliser l’ensemble.

Quant à l’immense majorité des tronçons “les Voies Lyonnaises“, ils sont bien accueillies car, aux dires des promoteurs de ce projet ambitieux, ce réseau reste essentiel car la mobilité cyclable est en forte croissance. […] L’augmentation du niveau de trafic vélos enregistrée sur le territoire de la Métropole en témoigne avec de nouveau une hausse de 15% entre 2022 et 2023.

Depuis janvier 2023, ce sont plus de 37,5 millions de déplacements à vélo qui ont déjà été enregistrés, soit plus que sur toute l’année 2019 où seulement 29 millions de déplacements avaient été enregistrés. Comme quoi, la mobilité douce est entrain de s’ancrer dans les moeurs.

Plus d’information sur le projet et les concertations en cours

Laisser un commentaire