L’Union européenne (UE) a officiellement adopté une déclaration visant à encourager la pratique du vélo, le décrivant comme un mode de transport “durable”, “abordable” et “sain”. Cette initiative, soutenue par le Parlement européen, le Conseil et la Commission, vise à mettre en avant le rôle du vélo dans la lutte contre le changement climatique.

La commissaire européenne aux Transports, Adina Valean, a souligné que le vélo contribue à réduire la pollution et les embouteillages urbains, tout en favorisant un mode de vie plus sain. Elle a également noté son importance en tant que moteur d’innovation et de croissance économique, créant des emplois locaux de qualité.

De son côté, l’euro députée française Karima Delli a exprimé pour sa part, “sa conviction que l’UE doit abandonner une approche centrée sur la voiture au profit d’une combinaison de mobilité douce et de transports publics “, tout soulignant que les voitures restent responsables de 15% des émissions de CO2 en Europe.

Les signataires de la déclaration reconnaissent le potentiel du vélo pour contribuer à la décarbonation des transports urbains et à l’atteinte des objectifs de réduction des émissions nettes de gaz à effet de serre.

Parmi les engagements pris figurent le développement d’infrastructures cyclables sûres dans toute l’Europe, l’encouragement à l’installation de points de recharge pour vélos électriques, ainsi que la promotion d’une industrie européenne du vélo de renommée mondiale.

La Confédération de l’industrie européenne du cycle (CONEBI) a salué cette déclaration “comme une avancée majeure pour le cyclisme et l’industrie du cycle dans l’UE.

Laisser un commentaire