La présidente de la région des Pays de la Loire Christelle Morançais a annoncé dernièrement toute une série d’initiatives afin que la région devienne une belle et grande Génération vélo.

A LIRE AUSSI
Pays de la Loire veut devenir une région phare du vélo

Sous l’impulsion de Christelle Morançais, présidente de la région, ces mesures ambitieuse visent à fournir notamment aux usagers du TER un accès facile à des vélos à assistance électrique dès leur arrivée en gare. Ce projet cherche à répondre aux besoins de déplacement de l’ensemble de la population régionale. Avec comme ambition bien affichée de lancer le mouvement d’une « belle et grande Génération Vélo ». Fin de citation.



Concrètement, les usagers du TER auront la possibilité de réserver un vélo à assistance électrique via une borne située en sortie de gare. Cette démarche simple et efficace garantit aux voyageurs d’avoir un deux-roues à disposition à leur arrivée, éliminant ainsi le stress lié à la disponibilité des moyens de transport locaux.

Pour que ces objectifs soient atteints, la région va débloquer une première enveloppe d’un million d’euros en 2024 allouée aux études et au lancement de l’opération. Une façon concrète de démontrer l’engagement financier substantiel de la région dans la mise en place de cette infrastructure novatrice.

Cette enveloppe témoigne de la volonté politique de concrétiser rapidement cette vision pour une mobilité régionale plus durable et inclusive. Un investissement qui se fera aux côtés de l’Etat et des autres collectivités afin d’initier une véritable révolution de l’offre et du vélo.



En favorisant une approche multimodale, où le vélo complète efficacement les trajets en train, cette initiative contribue à créer des environnements urbains plus conviviaux et centrés sur les besoins des citoyens. Le service de location de vélos à la gare incarne une nouvelle ère de mobilité régionale, plaçant la durabilité et l’accessibilité au cœur de ses priorités.

Avec son lancement prévu à partir de 2025, ce projet promet donc de transformer les déplacements quotidiens des habitants des Pays de la Loire, ouvrant la voie à un avenir où la mobilité sera à la fois fluide, écologique et inclusive.

Sans oublier l’impact économique qui devrait notamment profiter aux entreprises de la filière vélo implantées sur la région Pays de la Loire dont le savoir-faire n’est plus à prouver. En deux mots, créer pourquoi pas un label « Conçu en Pays de la Loire »

Laisser un commentaire