Niché au cœur de Nantes, l’Atelier du Poupoupidou est bien plus qu’un simple atelier de vélo. C’est une véritable institution pour les cyclistes urbains et les passionnés de deux-roues. Fondé par Céline et Marc Demonfaucon, ce lieu incarne à merveille l’esprit vélo dans une ville où la petite reine est… reine. Par Henry SALAMONE

Ce concept unique se distingue par son approche artisanale et conviviale. En effet, Céline et Marc, animés par leur amour du vélo et de la liberté qu’il procure, ont créé un espace où chaque visiteur se sent comme à la maison. Que vous soyez un cycliste aguerri ou un néophyte curieux, l’accueil y est toujours chaleureux. Marc Demonfaucon propose une gamme de services dédiée à l’entretien, à la réparation et à la personnalisation des vélos.

C’est par l’invention de la pince à jupe imaginée par Marc que l’aventure de l’Atelier du Poupoupidou® a démarré. Un cheminement naturel qui aujourd’hui se poursuit…

Céline DEMONFAUCON / Co-fondatrice de l’Atelier du Poupoupidou®

Véritable magicien de la mécanique, ce dernier est capable de redonner vie aux vieux clous tout en respectant l’authenticité de chaque modèle. Important. Céline, quant à elle, apporte sa touche créative en personnalisant les vélos avec des accessoires uniques et des designs originaux. Une vraie fée… Ces deux passionnés ne se contentent pas de réparer et d’embellir les vélos. Non, ils sont également des fervents promoteurs du vélo urbain.

L’Art Cyclique de Marko
Outre d’être un mécano heureux et consciencieux, Marc Demonfaucon a un extrordinaire talent : il recycle les pièces de vélo en sculpture… A découvrir ICI

L’Atelier du Poupoupidou est aussi un lieu de vie où se rencontrent des cyclistes de tous horizons. Autour d’un café ou d’un verre, les discussions vont bon train, et les conseils s’échangent librement. Cet esprit de partage et d’entraide est une des marques de fabrique de Céline et Marc. Le sceau des passionnés. En favorisant l’usage du vélo, il est indéniable que l’Atelier du Poupoupidou contribue à une économie plus verte et locale.

Les vélos, réparés et relookés, trouvent une seconde vie, réduisant ainsi le gaspillage et encourageant un mode de transport durable. De plus, l’atelier s’approvisionne auprès de fournisseurs locaux, renforçant le tissu économique de la région.

A REGARDER
LE GOÛT DE LA PASSION – Sophie Blouin co-fondatrice de Daily Bike

Ce n’est que mon avis :

L’Atelier du Poupoupidou est un véritable joyau pour les amateurs de vélo à Nantes. Grâce à Céline et Marc , ce lieu respire la passion, l’authenticité et le partage. Que vous souhaitiez donner une nouvelle jeunesse à votre monture ou simplement partager un moment convivial avec des cyclistes passionnés, l’Atelier du Poupoupidou est l’endroit idéal. Allez y faire un tour, vous ne serez pas déçu !

En version podcast

La pince à jupe pour vélo : Un petit accessoire pour une grande histoire

Imaginez une époque où les dames élégantes, en robes et jupons, affrontaient les pavés et les routes sur leurs fidèles destriers à deux roues. Mais voilà, le charme de la bicyclette pouvait vite tourner à la catastrophe textile : une jupe prise dans les rayons, et c’était la chute assurée, ou pire, un tissu irrémédiablement déchiré. Il fallait une solution, et c’est là que la pince à jupe entre en scène, prête à sauver la dignité et la garde-robe des cyclistes.

Tout commence avec une idée simple mais brillante : pourquoi ne pas attacher les jupes pour les tenir à l’écart des dangers mécaniques ? La pince à jupe, ce petit accessoire ingénieux, voit le jour. D’abord bricolée à partir d’épingle à nourrice, elle évolue rapidement pour devenir un outil plus sophistiqué, souvent en métal ou en plastique résistant.

Ce gadget pratique devient vite le meilleur ami des cyclistes en jupe. Plus besoin de choisir entre style et sécurité, la pince à jupe permet de pédaler avec élégance et sans risque. Les messieurs, bien sûr, ne sont pas en reste et adaptent parfois ce génie de la mode à leurs propres besoins, mais soyons honnêtes, c’est avant tout une invention pour les dames.

Avec le renouveau du vélo urbain et l’engouement pour le vintage, la pince à jupe fait donc son grand retour. Exit les tenues sportives, bonjour les looks rétro-chic. Les cyclistes d’aujourd’hui redécouvrent le plaisir de rouler en robe ou en jupe, grâce à cette petite pince discrète mais indispensable. Et c’est ainsi qu’un accessoire presque oublié renaît de ses cendres pour conquérir de nouvelles générations de pédaleuses.

Si je devais résumer ? La pince à jupe pour vélo, c’est un peu comme le super-héros des accessoires cyclistes : modeste, discret, mais ô combien efficace ! Alors la prochaine fois que vous croisez une cycliste en jupe qui file sans accroc sur les pavés, pensez à cette petite pince qui, avec un clin d’œil malicieux, veille sur elle. Longue vie à la pince à jupe, sauveuse de style et gardienne de la sécurité vestimentaire !

Laisser un commentaire